Un différend peut naître entre l’acheteur et le vendeur, par exemple si un client n’est pas satisfait de la prestation de services réalisée ou si un objet est détérioré.

Lorsqu'un litige est ouvert, une première période de 14 jours vise à résoudre à l'amiable le litige, avec l'aide de l'équipe juridique de Tripartie.

Si aucun accord amiable n'est trouvé par l'acheteur et le vendeur à l'issue de cette première période, une seconde période de 14 jours s’ouvre permettant à l’équipe juridique de Tripartie d’étudier le dossier et de rendre une décision.

Avez-vous trouvé votre réponse?